Nouveau Monde ~ Nouvelle Vie

Site RPG pour les fan de fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 07-ghost, la quête de l'équilibre
Lun 2 Sep - 11:36 par Anna-Lou Lyloubella

» Nouvelles de 07 Ghost
Mer 28 Aoû - 16:19 par Invité

» Notre fiche partenariat
Sam 17 Aoû - 18:11 par Anna-Lou Lyloubella

» Modèle : Fiche de présentation
Mar 13 Aoû - 14:38 par Anna-Lou Lyloubella

» Cartes du monde.
Sam 3 Aoû - 18:26 par Valentina O. Premiersang

» [PV: PNJ] Adieu et Retrouvaille.
Sam 3 Aoû - 14:32 par Natsu Dragneel

» Agito Tokugawa
Mer 31 Juil - 16:46 par Invité

» ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)
Mar 23 Juil - 14:23 par PNJ

» Lucifer Angels
Dim 21 Juil - 17:27 par Anna-Lou Lyloubella

» La Galerie d'Anna et Cie
Jeu 18 Juil - 12:10 par Anna-Lou Lyloubella


Partagez | 
 

 ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)   Dim 21 Juil - 18:06

Amozonie, Amérique du Sud.

La pluie battait son plein en un rythme martelant de coup sourd le feuillage des arbres environnant. Dans cette obscurité inquiétante, sur une route artificiel, un 4x4 avançait silencieusement tous feux et projecteurs allumés. Malgré les lumière, le conducteur ne voyait pas grand chose du fait de la densité de la nature sauvage et de cette route sinueuse.  Les feux avait plus pour but de se faire remarquer et ainsi éviter les accidents qu'il pourrait y avoir face au conducteur de ce pays. Cela faisait quelques heures que ce véhicule circulait, ces occupant était en piteuse état. On pouvait lire de la fatigue sur leur visage. C'est alors que le conducteur brisa le silence à son partenaire assis du coté passager, les pieds sur le tableau de bord.

-Ethan, on arrive bientôt, réveille toi …

après quelques marmonnement, Ethan ouvrit les yeux

-Hum … comment cela on arrive Blitz … tu m’emmène au paradis …

Ethan appréciait Blitz, c'était un vétéran du terrain et de l'instruction. Bien qu'il ai le niveau pour intégrer le S.O.G de manière permanente, il avait toujours refuser poliment, préférant être dans les rangs des réguliers en tant que chef d'équipe ou instructeur. D'ailleurs, Ethan semblait un peu plus lucide quand il était là, cet homme, on ne sait comment réussissait à calmer Ethan. Mais beaucoup de mystère entourait cet homme, il avait fait son entrée à l'organisation en étant plus âgée, il n'eut que très peu d’entraînement car il savait s'adapter très rapidement.

-Nan gamin, on arrive à l'avant poste

Effectivement, la voiture s'immobilisa devant une grande porte battante en acier. De part et d'autre un grillage barbelé entourée plusieurs petits bâtiments artificiels. Des habitations très sommaire pareil au base scientifique qui n'ont pas vocation à rester indéfiniment mais pourtant sa superficie était suffisante pour abriter et faire vivre près d'une trentaine de personnes. L'endroit était sinistre sous cette pluie battante. Mais pire que cela, Ethan avait comme un mauvais pressentiment, son petit fantôme apparut pour murmurait d'une voix un peu apeuré

-Ethan, ça fait peur... c'est pas normal ... je sens que quelque chose cloche...

Blitz klaxonna plusieurs fois pour qu'on leur ouvre la porte. En attendant une réponse, Ethan se hasarda une question

-Au fait, pourquoi on nous fait venir dans ce trou, on veut se débarrasser de nous...

-Ethan, commence pas à faire ton paranoïaque... tu n'as pas écouté le briefing...


d'un signe de tête le jeune hunter montrait son indifférence.

-On nous à envoyer dans ce centre de formation Hunter car ils ont découvert, d'après leur rapport, un nouveau candidat. Comme ce centre n'est qu'un endroit pour finalisé les entraînements ou se perfectionner, l'organisation le fait rapatrier au QG.

C'est alors que Blitz sortit de la voiture, arborant un regard emplit de méfiance et d'interrogation. Il prit et vérifia ses armes. Un Desert Eagle.50 et sa machette. Ethan sortit à son tour en  compagnie de son esprit qui voulait le retenir d'une voix chevrotante elle le suppliait de ne pas y aller de partir.
Effectivement, Ethan remarqua que tout était trop calme, pour une base en plein milieu hostile, pas de lumière pas de bruit de générateur et surtout pas de réponse, pas le moindre signe de vie malgré qu'il ne soit pas si tard. Lentement, le groupe de deux s'avança vers la porte et au moment ou Blitz voulut tambouriner à la porte, elle s'ouvrit d'elle même dans un bruit vraiment sinistre.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: ''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)   Mar 23 Juil - 14:23


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


« Dans la jungle, on ne t'entend pas crier  »


Les ténèbres sont ma demeure. J’y vis et j’y meure. Oui, j’y meure, car je suis une Goule, créature de la nuit condamné à obéir aux ordres que l’on me donne jusqu’à mon dernier battement de cœur. A moins que l’on m’aide. Que quelqu’un ait pitié de moi et me rende mon cœur pour qu’enfin je reprenne ma liberté. Mais qui pourrait être assez bon dans ce monde de la nuit pour cela ? Qu’elle idiotie que de ne pas préférer être le maitre d’une créature telle que moi plutôt que de me rendre ma liberté. Il y en a déjà eu tellement qui m’ont fait cette promesse, mais à chaque fois qu’ils avaient enfin mon cœur entre leur main, il finissait par le garder. Voilà ma vie, ma mort. Eternel mort vivant. Et quelle ironie de savoir que la seule à qui je pourrais demander de l’aide est l’une de mes proies.  

Des très fond de l’obscurité, je surveillais ce qu’il se passait. Pour l’instant, tout était calme. Oh, il y a de ça quelques heures, il en était tout autre. Les cris, les hurlements résonnait tel un chant lugubre et pourtant si doux à l’oreille. Oui, je suis Goule, Goule depuis des siècles et avant cela vampire. Créature de la nuit raffolant du sang. J’étais l’un d’entre eux avant de lui préférer la chair fraiche de mes victimes. Cruelle ? Je l’étais bien plus avant, car avant d’obéir, je le faisais de mon propre chef. Maintenant j’obéis. A qui ? A cette petite créature. Oui, celle-ci. Celle accroupie et regardant tout ce que l’on fait. Elle n’est pourtant pas bien vieille, mais son maître l’ai bien plus que nous tous. Et il adore ce petit monstre angélique. Qui ne pourrait pas au premier abord. Seul ceux qui ont vu sa véritable nature savent à quel point il faut s’en méfier. C’est toujours ainsi avec ces hybrides…

Au loin dans la douce mélodie sinistre de la pluie nocturne de cette bonne vieille Amazonie, le bruit d’un moteur apportait avec lui un nouveau rebondissement à notre affaire. Quelle est-elle ? Je n’en sais rien personnellement. Seul notre petit devil princess la connait. Nous, nous ne sommes que des pions qu’elle déplace pour parfaire ces appréciations auprès de notre chef. De sa voix d’ange, elle nous murmura d’aller accueillir comme il se devait nos nouveaux invité, le regard emplis d’une lueur infernal. Rapidement et sans un bruit, nous quittâmes nos caches pour nous rendre sur la place forte parmi les décombres qui s’était accumulé quelque heures plus tôt. Installé sur l’hélice d’un hélicoptère calciné, j’avais une parfaite vue sur la scène. S’avait été une telle fête ici. Ces pauvres petits humains n’avaient pas pu faire grand-chose face à notre surnombre. Ce trouvant derrière un grand préfabriqué, nous étions parfaitement invisible aux yeux de nos invités. Les immenses battants qui bloquaient l’entrée à nos visiteurs laissaient à peine filtrer la lueur des fars du véhicule contrairement aux grilles qui délimitaient le terrain de l’avant-poste.

Certains d’entre nous étaient depuis bien longtemps installés dans les abords du camp pour surveiller les arrivées. Caché parmi les arbres, leur yeux luisant et inquiétant se camouflaient parmi ceux des créatures de la jungle qui ne tarderaient pas à déguerpir des quelles se seraient rendu compte de leur présence. Pour cela fallait-il encore qu’elle bouge, ce qui n’était pas le cas pour le moment.  Finalement, se sont les bruit désagréable d’un vieux klaxonne qui les fit disparaitre dans l’obscurité dans des bruits de feuillages crissant et cris d’alertes. Ils ne restaient plus que quelques paires d’yeux pour les surveiller.

Parmi les sentinelles qui surveillaient le véhicule, deux me rejoignirent en profitant de l’agitation pour me décrire ce qui se passait à l’entrée. Deux hommes assis dans un véhicule militaire patientaient. La pluie trop forte les avait empêchés d’entendre leur conversation, mais vu là où nous nous trouvions, il était facile de deviner leur appartenance. Sans parler de ce parfum ! Ils avaient fini par sortir du 4x4 et cette odeur ne trompait personne, des Hunters ! Les sourires carnassiers de mes compagnons apparurent sur leur visage. D’ici peu, ils allaient chercher à entrer. Et si nous leur facilitions la tache ? J’envoyais tout le monde à son poste. Caché dans les divers bâtiments et reste de carlingues. Quand tous furent en place, je fis signe à deux d’entre eux d’ouvrir les portes. Le grincement qu’elles produisirent était exquis et parfaitement dans le thème de cette nuit. Tel un carillon sinistre de pièce de métal,  elle résonna dans la nuit pour annoncer le début d’une nouvelle fête sanglante.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

''Dans la jungle, on ne t'entend pas crier'' (Amazonie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la jungle, terrible jungle...
» (kopa) dans la jungle, qui pue qui schlingue, le lion est mort ce soir.
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Mission rang A: Dans la jungle, terrible jungle
» Un contact dans la jungle de béton... [PV Jordan][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nouveau Monde ~ Nouvelle Vie :: Sunset :: Coins de Nature-